Déclaration universelle pour une éducation équilibrée et inclusive (DUEEI)

Éducation Équilibrée et Inclusive

Le concept d’éducation équilibrée et inclusive repose sur la nécessité de s’attaquer aux causes historiques et structurelles des inégalités et des déséquilibres dans nos sociétés, et ce par le biais d’une éducation adaptée aux contextes socioculturels et aux aspirations des communautés. Par conséquent, l’OCE a pour mandat de « contribuer à la transformation sociale équitable, juste et prospère des sociétés en promouvant une éducation équilibrée et inclusive, afin d’atteindre les droits fondamentaux à la liberté, à la justice, à la dignité, à la durabilité, à la cohésion sociale et à la sécurité matérielle et immatérielle pour les peuples du monde ».
(Article I.1 de la Charte constitutive de l’OCE www.oec-oce.org).

Pourquoi une Déclaration universelle pour l'éducation équilibrée et inclusive ?

L’éducation équilibrée et inclusive est une approche pour la qualité et de l’inclusion de l’éducation qui répond aux dimensions culturelles, éthiques et sociales du processus d’apprentissage, rendant l’éducation enrichissante pour l’individu et intrinsèquement pertinente pour la société. En ouvrant les établissements d’enseignement à leurs communautés, ceci eforce la cohésion sociale, et forge l’équité, la justice et l’harmonie. Les apprenants, sous la direction d’enseignants-facilitateurs, deviennent des co-créateurs de leur éducation – les préparant au monde, l’employabilité et l’adaptabilité professionnelle.

Il répond aux besoins des individus et des communautés, ainsi qu’aux aspirations, nécessités, priorités, réalités et défis internationaux, nationaux et locaux en anticipant le développement humain, social et économique durable. En conséquence, s’engager en faveur d’une éducation équilibrée et inclusive, c’est donner aux systèmes éducatifs les moyens d’être au service des priorités et aspirations nationales de développement, ainsi que de devenir plus efficaces et capables de fournir une éducation de qualité pour tous, en démantelant la dynamique de l’exclusion et en empêchant la reproduction des inégalités. À ce titre, il est nécessaire d’articuler non seulement un langage commun permettant aux parties prenantes de partager leurs expériences, mais aussi un cadre conceptuel et technique permettant aux collaborations de relever activement les défis et les objectifs communs.

La Déclaration universelle pour une éducation équilibrée et inclusive s’articule autour de 15 articles, dont chacun comprend un paragraphe affirmant un ensemble de droits, de responsabilités et d’exigences en matière d’éducation, suivis de deux engagements concrets.

Ces 15 articles sont regroupés en 5 sections, qui correspondent aux 4 piliers de l’éducation équilibrée et inclusive tels qu’élaborés dans le Guide mondial d’éthique, de principes, de politiques et de pratiques en éducation équilibrée et inclusive (ERF, 2018) :

Intraculturalisme
Intraculturalisme
Approche fondée sur l’amélioration de la compréhension de l’endettement et de l’interdépendance des cultures
Transdisciplinarité
Transdisciplinarité
Approche intégrative, multi-perspective, basée sur l’interconnexion des domaines de connaissance académiques et non académiques
Dialecticisme
Dialecticisme
Approche interactionnelle et synergique fondée sur un dialogue posant des problèmes, et un échange critique grâce à la participation proactive des apprenants
Contextualité
Contextualité
Approche centrée sur le contexte et basée sur l’intégration et l’adaptation aux réalités, aux valeurs et aux cadres d’interprétation des apprenants, déstiné à développer un sentiment de co-appropriation et de co-création
Coopération Internationale
Coopération Internationale
Opérationnaliser les plateformes de partenariats internationaux, intersectoriels, Sud-Nord et Sud-Sud

Déclaration universelle pour une éducation équilibrée et inclusive

UDBIE Universal Declaration of Balanced and Inclusive Education