Centre de presse de l’OCE

Message du Nouvel An du Secrétaire général-élu

OEC Secretary General-elect, M. Manssour Bin Mussallam New Year’s Message
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

L’année écoulée a été difficile.

Alors que COVID-19 n’était qu’un murmure, en janvier 2020, j’ai conclu le Sommet international sur l’éducation équilibrée et inclusive, au cours duquel l’OCE a vu le jour, par cette citation de Camus:

"Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu'elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde se défasse!"

Le message que j’ai adressé à l’époque à nos États fondateurs et Associés était que notre mission, aujourd’hui, était deux fois plus complexe, plusieurs fois plus urgente : défaire les systèmes qui avaient conduit le monde au bord de l’abîme et, ce faisant, le refaire. Nous étions loin de nous douter qu’en l’espace de quelques semaines, qui deviendraient des mois, nous verrions collectivement notre monde se défaire, à travers les frustrations, les pertes et la douleur.

Et alors que l’année 2020 touche à sa fin, nous savons – même si nous n’osons pas le dire – que l’année 2021 est encore marquée par l’adversité.

Personnellement, je n’ai aucun espoir pour 2021. Ce que j’ai, c’est une confiance inébranlable dans la capacité des femmes et des hommes, lorsqu’ils décident de relever le défi d’agir ensemble, à surmonter cette adversité qui nous attend. J’ai aussi une foi zélée en notre capacité collective à sortir de cette Annus Horribilis avec la volonté de faire de 2021 en Annus Mirabilis.

Car si le monde s’est effectivement défait de lui-même et que nous devons, en tout état de cause, nous engager dans une reconstruction sans précédent, nous pouvons et nous devons ¬- plutôt que de reconstruire le monde que nous avons perdu, un monde qui nous a trop souvent déçus, un monde qui était trop obstiné dans son injustice et son inégalité – construire un monde meilleur, plus humain, juste et durable.

Et la pierre angulaire de ce nouveau monde ne peut être que l’éducation. Mais pas n’importe quelle éducation, car l’éducation n’est jamais socialement neutre : elle supprime ou émancipe. Nous avons besoin d’une éducation qui reconnaisse nos cultures, nos identités et nos expériences – qui nous sommes en tant que peuples et individus ; une éducation qui nous prépare à la complexité du monde – et non une éducation qui, en cherchant à le simplifier, finit par nous simplifier en tant que dommage collatéral ; une éducation qui rend aux éducateurs et aux apprenants leur vocation humaniste – et non une éducation qui déshumanise les premiers en les transformant en instruments obsolètes de partage de l’information et les seconds en simples tabulae rasae; ; une éducation qui s’adapte à nos aspirations planétaires, à nos priorités nationales, à nos réalités locales et à nos besoins individuels – et non une éducation qui nous aliène en imposant sans discernement un modèle unique. En bref, la pierre angulaire de ce nouveau monde devrait être une éducation équilibrée et inclusive. Ses piliers devraient être la coopération équitable, entre égaux,et la solidarité internationale et humaniste. Et en son cœur, nous devons consacrer un contrat social renouvelé et dynamique.

Avec cette confiance profonde en chacun de nous, et cette foi fervente en notre humanité commune, je ne peux me contenter de vous souhaiter, en toute conscience, une Bonne Année. C’est la profonde satisfaction d’avoir accompli notre devoir collectif historique que je souhaite à chacun d’entre nous.

Le voyage sera sans aucun doute long, et la route sera ardue. Pourtant, votre Organisation de Coopération Éducative est fermement déterminée à être un instrument nous permettant de nous élever au-dessus du niveau de qualité que l’on attend de nous.

Car nous «avons été courbés et brisés, mais – [we] espérons – dans une meilleure forme. »

Manssour BIN MUSSALLAM
Le Secrétaire général-élu

CONSEILLÉ

PUBLICATIONS POPULAIRES

L’Organisation de Coopération Éducative (OCE)

Route de la Siesta
Complexe DAMAL
Djibouti

S'inscrire

Abonnez-vous à notre newsletter

© 2021 Organisation de Coopération Éducative (OCE). Tous droits réservés.