Centre de presse de l’OCE

Le Secrétaire général de l’OCE rencontre le Vice-premier ministre et le Ministre des affaires étrangères de l’Éthiopie

Le Secrétaire général de l’Organisation de coopération éducative (OCE), S. E. Cheikh Manssour Bin Mussallam, a rencontré aujourd’hui le Vice-premier ministre et le Ministre des affaires étrangères de la République fédérale démocratique d’Éthiopie, S.E. Demeke Mekonnen Hassen, dans le cadre de sa visite de trois jours dans le pays.

Au cours de la réunion d’une heure, le Vice-premier ministre et Ministre des affaires étrangères a réaffirmé que l’Éthiopie restait attachée à la mise en œuvre de la Déclaration universelle de l’éducation équilibrée et inclusive, soulignant que l’éducation restait la priorité du gouvernement en tant que levier de développement.

De la même manière, il a ratifié la conviction de l’Éthiopie que la création de l’OCE avait offert une occasion opportune et unique de renforcer la coopération Sud-Sud et de bénéficier d’un soutien technique pour améliorer la gouvernance systémique et la mise en œuvre des politiques en vue de la réalisation d’une éducation équilibrée et inclusive pour tous.

Le Secrétaire général, pour sa part, a partagé la ferme conviction de l’Organisation quant à l’importance de la coopération Sud-Sud pour relever les défis communs et réaliser les aspirations partagées. Il a développé en soulignant qu’une coopération Sud-Sud efficace nécessite, en parallèle, le renforcement des échanges et de l’intégration régionale.

En réaffirmant la volonté de l’OCE de servir les intérêts collectifs de ses États membres et de leurs peuples.Le Secrétaire général a également évoqué le plan stratégique 2022-2029 et le Programme 2022-2023 de l’Organisation, notamment par les lignes d’action relatives aux capacités nationales et au développement de technologies endogènes, dette et pérennisation de nouveaux financements.

Le Vice-premier ministre et le Secrétaire général ont convenu de la pertinence du Fonds de solidarité internationale pour le développement (FSID) de l’OCE, pour le développement économique durable des États membres et la viabilité financière de l’Organisation à parts égales, et ont discuté du calendrier fixé par l’Assemblée générale à cet égard.

En guise de conclusion, ils sont convenus de renforcer la coopération dans les domaines évoqués à travers le Ministère de l’éducation et les autres acteurs concernés, en vue d’organiser les réunions techniques nécessaires pour avancer efficacement vers la mise en œuvre de la transformation éducative requise pour un tiers, inclusif et mode de développement équitable.

CONSEILLÉ

PUBLICATIONS POPULAIRES

L’Organisation de coopération éducative (OCE)
Rester en contact

Abonnez-vous à notre newsletter

© 2022 L’Organisation de coopération éducative (OCE). Tous les droits sont réservés.